Et si Versailles vous était conté…

Petits secrets « côté jardins »

Par Danielle Morau.

Point n’est besoin ici de relater la conception ni le passé du Domaine de Versailles, encore moins de prétendre faire admirer la très fameuse Galerie des Glaces, mais plutôt de découvrir, par l’une de ses fenêtres, l’étendue et l’harmonie des jardins de Versailles.

Galerie des Glaces

Cette perspective de trois kilomètres, conçue par André Le Nôtre dès 1661, à la demande de Louis XIV, incite à la promenade en direction de l’Ouest.

Au premier plan, les extrémités de deux parterres d’eau, auxquels succèdent : le bassin ovale de Latone suivi de parterres ornés d’arabesques, une longue pelouse rectangulaire nommée « le Tapis vert » et bordée de bosquets, enfin le Grand canal précédé du bassin d’Apollon.

Les jardins de Versailles s’étendent depuis le château jusqu’à l’extrémité du Grand canal ! Pour en découvrir quelques secrets, il suffira d’aller tout droit en faisant trois haltes : en haut des escaliers du bassin de Latone, à l’entrée du Tapis vert (ancienne Allée royale) et devant le bassin d’Apollon.

Le point de départ se situe exactement au milieu du corps central de la façade arrière du château.

A l’angle du parterre d’eau situé à droite, une statue de femme allongée correspond à l’allégorie de la rivière Dordogne : c’est une œuvre en bronze d’Antoine Coysevox.

Les deux vases représentent la Dore et la Dogne, prenant leurs sources près du Mont-Dore, dans le Massif Central ; comme elles se rejoignent en ayant chacune le même débit d’eau, on ne peut déterminer laquelle est l’affluent de l’autre et elles s’unissent pour devenir la Dordogne !

Quelques pas plus loin, le Grand canal se dévoilera peu à peu à la vue, puis c’est le Tapis vert qui sera visible.  Cette apparition progressive a été prévue avec une pente constante de 1% (1 cm par mètre) par André Le Nôtre, le magicien des perspectives optiques car il savait combiner les collimations (alignements coordonnant distances et niveaux) et les anamorphoses (élargissements et allongements des formes).

Les deux angles de perspective d’André Le Nôtre : la pointe du premier angle se situe au milieu du corps central, celle du second au bassin de Latone. Chaque angle inclut cinq collimations.

Cette harmonieuse perspective a connu une telle célébrité qu’elle a inspiré la restructuration du Mall de Washington en 1901-1902 !

Projet pour le Mall de Washington (aquarelle de 1902)

Malheureusement ce projet n’a pas été entièrement réalisé et la Grande perspective de Le Nôtre à Versailles reste unique au monde ! Pour mieux l’apprécier, il convient d’avancer en cinq étapes jusqu’au degré (escalier) du bassin de Latone.

Première collimation au niveau du milieu du corps central du château: la perspective lointaine se limite aux deux parterres.

Seconde collimation au niveau du milieu des parterres d’eau : l’extrémité du Grand canal paraît toute proche.

Troisième collimation au niveau de la fin des parterres d’eau : le Grand canal se dévoile peu à peu.

Quatrième collimation juste avant le bord des marches menant au bassin de Latone : le bassin d’Apollon apparaît.

Cinquième collimation au niveau du haut des marches du bassin de Latone qui surgit brusquement.

Une halte s’impose en haut des marches du bassin de Latone : l’apparition en contrebas surprend et interpelle le promeneur. Qui est cette femme juchée sur un rocher au milieu d’un bassin ? Que représentent ces figures, ces animaux tout autour ?

Latone, favorite de Jupiter, mère d’Apollon et de Diane, fuit pour échapper à la jalousie de Junon. Alors qu’elle veut se désaltérer dans un étang, les paysans l’en empêchent. Latone implore le secours de Jupiter : les paysans sont immédiatement transformés en grenouilles, crapauds et lézards.

Le bassin de Latone est « la pièce maîtresse des jardins » pour deux raisons. D’une part, l’histoire de Latone montre Apollon encore petit, ce qui serait un rappel de l’enfance du roi Louis XIV protégé par la régente, sa mère Anne d’Autriche. Autrefois Latone regardait le château : sa position a été inversée et tournée vers le bassin d’Apollon pour marquer une continuité spatiale et symbolique entre ces deux points. D’autre part, sous le bassin, se trouve le nœud central du système hydraulique (1) qui alimente les bassins et les jets d’eau des jardins de Versailles. Malheureusement, ce bassin est resté longtemps en mauvais état.

C’est seulement en 2012 que les travaux de restauration (2) ont pu commencer. 

La restauration du bassin de Latone s’étendra sur trois ans.

Tous les éléments décoratifs ont été déposés.

Les trois bassins concentriques ont dû être démontés avec précaution.

L’araignée de la tuyauterie souterraine a été dégagée et remise en état.

Tout le bassin fut nettoyé et la sculpture centrale a retrouvé son éclat. En particulier, le groupe en marbre de Latone, Apollon et Diane a pu être mis à l’abri dans la réserve du château puisqu’une copie fidèle le remplace.

Latone et ses enfants(original) dans la réserve du Château de Versailles
Latone et ses enfants (copie) au milieu du bassin de Latone

Le 18 mai 2015 marque la fin d’une restauration délicate, coûteuse mais parfaitement réussie du bassin de Latone.

Faisant suite à ce bassin, deux parterres ornés de petits buis taillés et disposés en arabesques ont été reconstitués en 2013 pour marquer l’anniversaire des trois siècles de la disparition d’André Le Nôtre.

Quelques pas suffisent pour découvrir les deux groupes de Pierre Puget qui marquent le début du Tapis vert : à gauche, un colosse aux prises avec un lion puis, à droite, un homme libérant une femme de ses chaînes.

« Milon de Crotone est le plus célèbre des athlètes de l’Antiquité dont les noms ont été gravés dans le marbre à Olympie. Il fut cinq fois vainqueur à la lutte entre hommes. Ayant vu au bord de la route un vieux chêne abattu, il se voit pris au piège après avoir tenté de le fendre de sa main. Celle-ci se retrouvant coincée, le vieil homme qui a voulu éprouver sa force ne pourra pas échapper à l’attaque de loups. Dans l’œuvre de Puget, les loups ont été remplacés par un lion, animal jugé plus noble par le sculpteur. » (Extrait du dossier « Deux chefs-d’œuvre pour les jardins de Versailles ») 

« La mère d’Andromède avait osé comparer sa propre beauté à celle des Néréides, divinités marines suivantes de Neptune. Le dieu ordonna alors que la jeune fille fût enchaînée à un rocher et livrée en pâture à un monstre marin qui dévastait la région, afin d’expier le crime de sa mère. C’est alors qu’intervient Persée, le fils de Jupiter et de Danaé. Alors qu’il s’en retourne dans ses contrées après avoir vaincu la Gorgone Méduse, il aperçoit la jeune fille attachée à un rocher et en tombe immédiatement amoureux. Il obtient la main d’Andromède auprès du père de la jeune fille, s’il parvient à la libérer. » (Extrait du dossier « Deux chefs-d’œuvre pour les jardins de Versailles ») 

Ces copies ont été installées le 26 juin 2013 pour reconstituer l’état des lieux à l’époque d’André Le Nôtre. Les originaux sont conservés dans la Cour Puget du Musée du Louvre : ces œuvres ont été moulées sur place pour obtenir des répliques exactes sans les déplacer !

Persée et Andromède au Musée du Louvre

Milon de Crotone au Musée du Louvre

Moulage de la statue Milon de Crotone dans la Cour Puget du Musée du Louvre

La mise en place des deux groupes sculptés par Pierre Puget fut impressionnante pour les visiteurs qui y assistèrent.

Arrivée du camion transportant les deux copies à 10 h 20
Persée et Andromède: pose sur le socle à 11h20
Persée et Andromède : enlèvement des protections à 11 h 30
Milon de Crotone : pose sur le socle à 12 h 20
Milon de Crotone : enlèvement des protections à
12 h 30

C’est une descente en pente douce qui mène maintenant vers le bassin d’Apollon. Pour agrémenter la pelouse, au printemps 2013, Giuseppe Penone, sculpteur italien de renommée internationale, a exposé trois arbres en bronze comme souvenir de la tempête du 26 décembre 1999. Cette tempête fut mémorable puisqu’en moins de deux heures, avec un vent soufflant à 210 km/h, le Domaine de Versailles perdit 20 000 arbres.

« Arbre foudroyé », sculpture en bronze de G.Penone (2012)

« Triple », sculpture en bronze de G.Penone (2011)

« Les feuilles des racines », sculpture en bronze de G. Penone (2011)

Le bassin d’Apollon marque le point d’orgue de la promenade : quatre chevaux fougueux emportent le char mené par Apollon en direction du château, derrière lequel le soleil se lève.

Fils de Jupiter et de Latone, Apollon est le dieu des Arts mais aussi le dieu de la Lumière sous le nom de Phoebus. Conduit par Apollon, le char, entraîné par quatre chevaux, symbolise la course du soleil, source de lumière et de vie, d’Est en Ouest.  Il est annoncé par quatre tritons qui chevauchent quatre dauphins et dont les trompettes sont constituées de conques recourbées.
Le Char du Soleil par Salvador Dali

Très certainement inspiré par cette vision du bassin d’Apollon, Salvador Dali, avec humour, a représenté sur cette lithographie Louis XIV, portant perruque, à la place d’Apollon auquel le « Roi Soleil » s’identifiait.

Dès 1691, très fier de l’œuvre réalisée depuis trente ans par André Le Nôtre, Louis XIV a rédigé un petit livret « Manière de montrer les jardins de Versailles » qu’il a écrit de sa main et dans lequel il attribue un numéro à chaque étape du parcours.

Point de vue 13 – On descendra à l’Apollon où l’on fera une pause pour considérer les figures, les vases de l’allée royale, Latone et le chasteau ; on verra aussi le canal.

1713 : Louis XIV se déplace en fauteuil roulant ; on aperçoit deux bateaux au loin sur le canal

Il ne reste plus qu’à prendre le chemin du retour au château, en suivant le Roi qui tient à montrer les merveilles cachées dans les bosquets situés à droite et à gauche du Tapis vert.

Point de vue 14 – On entrera dans la petite allée qui va à Flore, on ira aux bains d’Apollon et l’on en fera le tour pour considérer les statües, cabinets et bas-reliefs.

Point de vue 15 – On passera par Lancellade, où l’on ne fera qu’un demy tour, et après l’avoir considéré, l’on en sortira par en bas.

Point de vue 16 – On entrera à la salle du Conseil, on remontera jusqu’à Flore, on en fera le demy tour.

Point de vue 17 – On ira à la montagne, on fera un demy tour dans la petite allée qui tourne devant que d’entrer dans le centre de l’Etoille, et quand on y sera, on fera un tour de la montagne.

Voilà encore bien des secrets en perspective dans ces jardins qui ne représentent qu’une infime partie du Domaine de Versailles !

Le Domaine de Versailles

(1) Réseau hydraulique des jardins

https://www.youtube.com/watch?v=1O4_nkYjfXo

https://www.youtube.com/watch?v=f_4R5ji0uv4

(2) Restauration du bassin de Latone

http://latone.chateauversailles.fr/page/le-chantier-en-direct/restauration-du-bassin-de-latone

https://www.youtube.com/watch?v=Abs9DOhP2X4

https://www.youtube.com/watch?v=hPjPK07JMt8

BIBLIOGRAPHIE

  • « Antoine Coysevox, le sculpteur du Grand Siècle » par Alexandre Maral et Valérie Carpentier-Vanhaverbeke aux Editions Arthena en 2020
  • « Parcours mythologique dans les jardins de Versailles » par Alexandre Maral aux Editions Artlys en 2012
  • « Portrait d’un homme heureux, André Le Nôtre » par Erik Orsenna aux Editions Fayard en 2001

FILMOGRAPHIE

Si Versailles m’était conté… par Sacha Guitry – un film de 1954 (2 h 40)

9 commentaires sur “Et si Versailles vous était conté…

Ajouter un commentaire

  1. Passionnant, j’en veux encore de ces « petits secrets de Versailles »!!! Versailles nous impressionne par sa splendeur et sa magnificence, et même si on s’en doute, on ne peut pas imaginer tous les trésors d’ingéniosité – comme l’araignée du bassin de Latone – et tous les calculs auxquels Le Nôtre a dû se livrer pour offrir au Roi, puis à nous ce spectacle qui change et évolue au fil de la promenade.
    Un grand merci pour cette déambulation instructive et à quand la suite ? Je suis certaine que Versailles détient encore nombre de secrets.

    Aimé par 1 personne

  2. Je connais Versailles et ses magnifiques jardins, merci Danielle de nous servir de guide, ton article me donne envie d’y retourner et ainsi re-découvrir les bassins et sculptures rénovés puis suivre tes conseils de parcours.

    Aimé par 2 personnes

  3. Quelle merveille
    On ne se lasse pas tant par le texte que par les photographies
    Belle promenade dans le temps
    Surtout félicitations Danielle pour ce magnifique travail
    On en redemande!!
    Marie Claude

    Aimé par 2 personnes

  4. Merci de nous avoir guidé dans cette instructive promenade.Tes explications claires et documentées nous ont donné un autre regard sur ces jardins au delà de la simple contemplation de leur beauté .
    On reste impressionné par les extraordinaires prouesses techniques et artistiques mises en oeuvre
    pour satisfaire l’égo et la démesure du roi soleil.
    Encore félicitations pour ce beau travail

    Alain

    Aimé par 2 personnes

  5. Souvenirs, souvenirs…

    Cet article repose sur les nombreuses promenades que j’ai faites dans ces Jardins où flânent des milliers de voyageurs venus du monde entier : c’est un espace magique qui procure sérénité et joie, surtout lorsqu’il est animé par les fontaines mises en eau ! Je vous invite à découvrir ou à redécouvrir ce lieu accessible gratuitement, toute l’année, comme n’importe quel parc.

    Vos commentaires enthousiastes m’ont émue, soyez-en chaleureusement remerciés.

    Aimé par 1 personne

  6. Promenade absolument époustouflante à travers les fameux Jardins de Versailles. Merci beaucoup, Danielle, pour cet article superbement documenté, riche à la fois en explications techniques et en magnifiques photos, permettant ainsi au lecteur de (re-)découvrir ou de mieux comprendre les multiples facettes de ce chef d’oeuvre de Le Nôtre. Très beau travail, à lire et à relire sans modération!

    Aimé par 2 personnes

  7. Extrêmement intéressants, clairs et instructifs ces petits secrets ”côté jardins” sans parler des photos, magnifiques, que nous propose avec brio Danièle Moreau. Merci ! Mireille et Jany Rege

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :