Treguier: à la rencontre des gisants

par Marie-Claude LEVEL        

Dimanche 15 octobre 2018

En pays du Tregor par un dimanche pluvieux nous décidons d’aller visiter la petite bourgade de Treguier .

Petite ville de caractère et historique du Tregor.

image

Bâtie en amphithéâtre sur un versant au pied duquel s’unissent le Jaudy et le Guindy, c’est une ville riche d’une histoire de quinze siècles et d’un patrimoine exceptionnel sur plus de huit siècles.

treguier bis

Treguier, ville sainte de la Bretagne, est un ensemble épiscopal unique.

Nous y découvrons des maisons à colombages, des demeures d’armateur, des ruelles étroites et des jardins intérieurs.

IMG-20190205-WA0002

treguier-camping-586x236

Ancienne cité épiscopale, dans son centre trône une imposante cathédrale dite de Tugdual (Tugdual de Treguier fut le fondateur de la ville).

IMG-20190205-WA0001

En 848, Nominoë, roi de Bretagne, fit de cet évêché abbaye un évêché séculier et Treguier resta ainsi siège d’évêché jusqu’en 1790.

220px-482_Chapelle_Lambabu
Statue de Saint Tugdual

 

 

Après de graves destructions dues aux invasions normandes un dénommé Gratien fit reconstruire l’édifice qui sera dédié à St Tugdual.

 

 

 

 

Les siècles passant un autre ecclésiastique fut à l’origine de la renommée de la ville : Yves de Kermartin plus connu sous le nom de St Yves (patron des avocats).

Au fil des ans et surtout de  1450 à 1479 un cloître gothique fut construit autour de la cathédrale.

cloitre

Celui-ci abrite le tombeau de plusieurs défenseurs et religieux de la cité épiscopale dont JeanV duc de Bretagne et saint Yves.

IMG-20190205-WA0013

Une si grande cathédrale pour une si petite ville, ce fut l’impression de Michel Salomon qui écrivit : « Et bientôt après un détour, au fond d’une place d’arbres, je vis se profiler sous un ciel pâle la silhouette de la cathédrale…elle domine, elle écrase tout, altière au milieu de cette ville épiscopale dont elle fût la vie »

Treguier fut aussi le berceau du philosophe et historien Ernest Renan -dont une rue porte le nom-, d’Henri Pollès et  d’Anatole Le Braz, tous deux écrivains bretons.

treguier-treguier-154815382223

Ce qui nous attira ce dimanche à Treguier, outre la cathédrale ce fut surtout le cloître dans lequel était installée l’exposition temporaire et éphémère de Jean Divry artiste local :

« Gisants et lin-seul ».

 

Le cloître de Treguier est l’un des plus beaux cloîtres gothiques de France, le plus complet de ceux qui subsistent en Bretagne. Édifié de 1450 à 1468 il fût construit en granit de l’Île Grande et de Pluzunet.

Inauguré en 1468 par l’évêque de Sinople, il forme un quadrilatère irrégulier greffé au nord du chœur de la cathédrale.

Chacune des 48 arcades de style gothique flamboyant retombe sur des colonnettes jumelées divisées en une double arcature trilobée, un trèfle quadrilobe s’inscrit dans l’arc de l’ogive.

Cloître-de-la-cathédrale-Saint-Tugdual-de-Tréguier-772 (1)

Toutes les trois arcades, un contrefort massif avec arc-boutant et pinacle laisse penser que la voûte était initialement prévue en pierres.

4dddd9aef37ef857a70127bf47fee7d3--bretagne-france-monuments

La galerie adossée à la sacristie est ornée de petits personnages sculptés sous la voûte lambrissée.

IMG-20190205-WA0008

IMG-20190205-WA0024

 

 

 

Les gisants dont celui d’un chevalier en cotte de maille (XIIIe) proviennent des abbayes de Bédard, de Bon Repos ou des chapelles avoisinantes.

 

 

 

On pénètre aujourd’hui dans le cloître par la porte St Jean, sous la tour Hasting. Les armes de l’évêque Christophe du Chastel surmontent l’actuelle entrée.

3a990be8-8abf-4b32-87fd-3e52ffa65df8

Trois autres portes faisaient communiquer le cloître avec la place du Martray, le cimetière Saint Fiacre et la cathédrale par la porte Saint Jérôme actuellement murée.

Le cloître était autrefois loué par les chanoines aux marchands, le mercredi jour de marché et pendant la durée de la foire de Tréguier ; c’était un marché bruyant, très animé.

La galerie ou déambulatoire est occupée depuis le XIXe siècle par une collection de tombeaux provenant des anciennes abbatiales de Beaulieu, de Saint Brieuc,  d’Iffiniac , de Matignon. Sont ainsi représentés:

  • Abbé de Beaulieu
  • Guillaume LeFloc’h
  • Alain de Vitré
  • Guy Eder évêque de St Brieuc
  • Guy Le Lyonnais
  • Eon Gislebert
  • Alain de Penmarc’h (chanoine de St Brieuc)

Ernest Renan rêva d’avoir sa sépulture dans ce havre de paix.

calvaire 2

 

Au début du XXe siècle, on plaça au centre une statue de Saint Yves remplacée par le calvaire du XVIIIe siècle provenant du château de Kéralio de Plougrescant.

 

 

Mais, puisque nous parlons calvaire, et que nous sommes à Tréguier, on ne peut pas ne pas mentionner l’existence d’un calvaire bien particulier  dit calvaire de la Réparation ou encore calvaire de la Protestation. C’est en effet en 1904 que ce calvaire fut érigé pour protester contre l’installation en plein centre-ville et face à la cathédrale d’une statue d’Ernest Renan. Ce dernier, écrivain philosophe, académicien,  natif de Tréguier avait publié en 1863 un livre sur une  » vie de Jésus » qui fut très controversé partout en Europe et qui valut à son auteur le titre de « blasphémateur européen » par le Pape. En ces années 1900, où nous sommes en pleine période de laïcisation, et dans une région très pieuse de la Bretagne, les habitants décidèrent d’organiser une collecte pour ériger face à la statue de Renan un calvaire de Protestation.

TREGUIER-Calvaire-de-la-Protestation-1

Mais revenons à  l’exposition temporaire et éphémère de Jean Divry, toute de lin fabriquée qui sera détruite par son créateur à son démontage.

images

«  Un cloître comme une nef……comme un vaisseau de pierre, où les gisants se changent en voile de lin…Où les cénotaphes plongent nos regards au fond des mers.

Ou la visite devient voyage, dans le monument…navire » .

Capture 2

Le temps de cette exposition, Jean DIVRY, remet debout les seize gisants du cloître de Treguier. Chaque silhouette tracée au bleu Klein, a été retravaillée par le sculpteur et par endroits rehaussée de taches d’or. Grâce à la magie de leurs empreintes sur toile de lin frissonnantes au gré des vents qui parcourent le cloître, ces gisants semblent reprendre vie. Chaque « lin-seul » nous interroge sur le passé et la vie de ces hommes ou femmes, car « pour la première fois de leur histoire les gisants sont debout ».

téléchargement

 

IMG-20190205-WA0021

 

Mais cette exposition se veut également une évocation de la mer, cette mer qui parfois « conjugue ses ressources pour pêcher les humains« . Ainsi, pour rendre hommage aux disparus en mer, Jean Divry a construit des cénotaphes (tombeaux vides) qu’il a rétro-éclairés et dans lesquels, avec du sable, des morceaux de bois, des coquillages, des algues, du métal rouillé,…, il évoque certains disparus en mer. Ainsi, Eric Tabarly, La Pérouse, un soldat du débarquement … sont ainsi dessinés dans le sable, et leurs silhouettes, comme l’exposition sont appelées à s’effacer et à disparaître.

758_2018080808353155.jpg

 

IMG-20190205-WA0018

IMG-20190205-WA0023

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces images lumineuses donnent à penser à tous ces disparus en mer, car comme le dit Jean Divry, « il reste toujours quelque chose au-delà de la violence de la mort ».

2 commentaires sur “Treguier: à la rencontre des gisants

Ajouter un commentaire

  1. J’ai découvert avec plaisir cette jolie petite ville bretonne remplie de trésors dont le superbe cloître les photos sont magnifiques
    Elles donnent envie d’y faire une halte lors d’un futur périple breton.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :