Balade touristique lyonnaise

par Joëlle Niger

Septembre 2020 : nous sommes un petit groupe d’amis et nous avons décidé d’aller visiter Lyon que nous ne connaissons pas.

Notre aventure lyonnaise commence à La Part Dieu, quartier moderne, quartier des affaires essentiellement composé d’immeubles et de tours. Il fait l’objet d’importants travaux et il ne nous est pas agréable d’y rester bien longtemps.

Nous quittons donc sans regret ce quartier bruyant pour rejoindre notre chambre d’hôte située au pied des pentes de la Croix-Rousse ; il s’agit d’un ancien atelier de canuts transformé en loft et tout de suite, le charme opère.

Puisque nous sommes au pied de la Croix-Rousse, nous décidons de gravir les nombreuses marches qui conduisent au restaurant Balthaz’Art, une excellente adresse qui nous fait presque oublier la montée !  

Notre escapade se poursuit en compagnie d’une guide qui nous fait visiter la maison des canuts et nous conte l’histoire de la soie (voir l’article précédent). Puis nous déambulons dans les rues du vieux Lyon en partant de la Place Bellecour. Cette dernière est la plus grande de la ville (62 000 m2). En son centre trône la statue équestre de Louis XIV, une autre statue représentant le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry se situe au sud-ouest. 

Nous quittons cette place pour rejoindre le théâtre de Lyon et la place des Célestins  ; elle doit son nom à l’Ordre des Célestins qui y était installé de 1407 à 1778. Le quartier vit au rythme des spectacles et les Lyonnais viennent y boire un dernier verre le soir et admirer les magnolias en fleurs.

Le Théatre

Nous arrivons maintenant sur une autre place absolument magnifique, celle des Jacobins du nom des religieux. Tout autour on peut admirer des immeubles remarquables avec leur style monumental typique de l’urbanisme du XIXème siècle. Une superbe fontaine en marbre blanc trône en son centre, c’est l’œuvre de Gaspard André.  Quatre artistes lyonnais y sont représentés : l’architecte Philibert Delorme, le sculpteur Guillaume Coustou, l’artiste graveur et dessinateur Gérard Audran et le peintre Hippolyte Flandrin.  

Notre balade se poursuit en empruntant la passerelle qui enjambe la Saône pour arriver devant le palais de justice classé monument historique.

Il possède 24 colonnes en façade et a été construit en 1835 par l’architecte Louis-Pierre Baltard. C’est dans ce palais que s’est tenu en juillet 1987 le procès de Klaus Barbie condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour crimes contre l’humanité commis durant la seconde guerre mondiale.

Nous arrivons maintenant dans le cœur du vieux Lyon en passant par la rue St-Jean qui possède de nombreuses traboules (passages couverts) ; la plus remarquable mais aussi la plus longue part du n° 54 et permet de traverser quatre maisons pour rejoindre la rue du Bœuf, elle-même représentative de l’architecture Renaissance.

Rue Saint Jean
Traboule

Dans ce quartier se dresse la primatiale St-Jean de style roman puis gothique c’est le siège épiscopal de l’archidiocèse. L’archevêque a le titre de primat des Gaules. C’est un lieu prisé à cause des animations qui y sont organisées notamment durant la fête des lumières, mais aussi pour son horloge astronomique actuellement en restauration. 

Primatiale Saint Jean
Intérieur de la primatiale

Juste à côté se trouve la maison des avocats, un beau bâtiment aux façades de couleur rose et orange qui abrite aujourd’hui le musée des miniatures et des décors de cinéma : un bel exemple d’architecture Renaissance.

Maison des avocats

Au hasard de nos promenades nous admirons la Fresque des Lyonnais : réalisée en 1994 – 1995 par Cité Création, cette immense peinture murale de 800 m2 représente 24 personnages historiques lyonnais et 6 personnages contemporains.

Nous empruntons la passerelle St-Vincent de couleur rouge foncé suspendue par des câbles à des piliers en pierre pour nous retrouver de nouveau dans le vieux Lyon et plus précisément rue de la Juiverie : c’est une rue pavée, les façades sont belles avec des fenêtres à meneaux, des portes sculptées et il est vivement recommandé de pousser ces portes afin d’y découvrir des trésors tels que traboules, escaliers, galeries, tours, puits … Au n°20 est installé l’horloger de Saint Paul : c’est la boutique qui a servi de décor au film de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret.

Passerelle Saint Vincent
Rue de la Juiverie

Nous voici maintenant au pied de la colline de Fourvière et de son immense escalier.  Nous empruntons le funiculaire et du sommet nous découvrons le théâtre gallo-romain construit sous Auguste et extrêmement bien conservé : il peut accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs.

Non loin de là se dresse la basilique Notre-Dame-de-Fourvière qui surplombe la ville. Son architecture est de style néo-byzantin, c’est l’œuvre de Pierre Bossan. Emblème de Lyon, elle constitue l’un des repères les plus visibles de la ville et chaque année plus de 2 millions de pèlerins la visitent. Elle mesure 86 mètres de long sur 35 mètres de large et possède 4 tours hautes de 48 mètres.

Basilique Notre-Dame de Fourvière
Statue Jean-Paul II

Diaporama de l’ntérieur de la Basilique:

Nous redescendons la colline par les jardins du rosaire dont le sol est incrusté de petites roses en bronze qui indiquent les étapes de la prière du rosaire. Ces jardins offrent de grandes zones d’ombre grâce aux marronniers, tilleuls, érables…. Les feuillages persistants tels que fusains, buis, houx permettent d’évoluer en toute saison dans un espace de verdure.

Rive de la Saône

Un peu las de nos promenades, nous décidons d’effectuer une croisière sur la Saône afin d’admirer les rives végétalisées ponctuées de jardins aquatiques et d’œuvres artistiques. Elle nous permet également de contempler les belles façades Renaissance du vieux Lyon. Notre bateau descend la Saône jusqu’à la confluence avec le Rhône.

Au fil de la Saône
Statue ornant les berges de la Saône
Enfilade d’immeubles longeant la Saône

Ce nouveau quartier a pour objectif de doubler la superficie du centre-ville. Il est l’œuvre de Raymond Barre qui lance l’idée en 1995 en créant la mission Lyon-Confluence. C’est un bel exemple d’urbanisme contemporain où l’environnement est préservé. On y trouve des bâtiments à l’architecture audacieuse comme le cube orange « Mimolette » ou le siège d’Euronews baptisé « le taille-crayon vert ». C’est aussi dans ce quartier que se situe le musée des Confluences,  musée d’histoire naturelle, d’anthropologie et des civilisations. Il est hébergé dans un bâtiment de style déconstructiviste imaginé par l’agence Coop Himmeb (agence autrichienne).

Le taille-crayon
La Mimolette
Musée des confluences

Impossible de quitter Lyon sans faire une halte au Parc de la Tête d’Or, véritable poumon vert de la ville et l’un des plus grands parcs urbains de France. On y trouve un lac, un parc zoologique, un jardin botanique, des manèges, un petit train, diverses attractions et naturellement un spectacle de Guignol.  

Quand on parle de Lyon, on pense aussi gastronomie. Depuis 1935, grâce à Maurice Curnonsky, romancier et critique culinaire, la ville a le titre de capitale mondiale de la gastronomie. Au 19ème siècle, ce sont d’abord « les mères », cuisinières d’excellence qui ont contribué à faire de cette cuisine une institution. Aujourd’hui, dans les bouchons, on sert des plats typiques tels que la quenelle, les grattons, le tablier de sapeur (tripes de bœuf), les charcuteries (Rosette, Jésus). Concernant les fromages, la préparation la plus connue se nomme « cervelle de canuts » : il s’agit d’ un mélange de fromage blanc, échalote, ciboulette, ail, sel, poivre, huile d’olive, vinaigre, qui se déguste servi dans un bol, seul ou en accompagnement de pommes de terre. Quant aux desserts, les spécialités sont les bugnes, le coussin de Lyon (pâte d’amande aromatisée au Curaçao bleu et fourrée de ganache chocolat) ainsi que la tarte à la praline.

Pour une découverte complète des spécialités, il faut faire un petit tour aux halles Bocuse, haut lieu des papilles :  on y trouve l’excellence de la gastronomie lyonnaise. Cette découverte du savoir-faire culinaire de la région procure un réel plaisir.

Les halles Bocuse

Parmi les grands chefs étoilés lyonnais, le plus emblématique est surnommé « le cuisinier du siècle » avec ses 2 étoiles (1 étoile perdue en janvier 2020) : il s’agit bien évidemment de Paul Bocuse, une véritable star qui fait la fierté des Lyonnais. D’autres chefs sont renommés : Mathieu Viannay qui a racheté une des institutions-phare de la cuisine lyonnaise « la mère Brazier », 2 étoiles ; Christophe Roure, 2 étoiles, pour la gastronomie contemporaine ; Takao Takano, 2 étoiles, le Japonais qui a fait de Lyon sa ville d’adoption.

Paul Bocuse

Nous espérons que cette balade touristique et gastronomique vous donnera l’envie de découvrir la ville de Lyon qui a vraiment beaucoup d’atouts, du charme, un riche patrimoine et c’est un vrai bonheur de s’y promener.   

Quelques bonnes adresses :

Chambres en ville 12 rue René Leynaud 69001 Lyon

Restaurant Balthaz’Art  7 rue des Pierres Plantées 69001 Lyon

Restaurant Le Court  Bouillon  4 rue Ferrachat 69005 Lyon

Le Bouchon des Filles  20 rue Sergent Blandan 69001 Lyon                         

11 commentaires sur “Balade touristique lyonnaise

Ajouter un commentaire

  1. Merci Joëlle, que de belles découvertes entre amis dans cette belle ville de Lyon!!! D’autres régions n’attendent que nous…. pourquoi pas la Bourgogne… 😁

    Aimé par 3 personnes

  2. Félicitations pour cette belle présentation de Lyon .C est une très belle ville qui mérite un grand détour .Lyon est trop connue pour les encombrements routiers du tunnel de fourviere

    Aimé par 4 personnes

  3. Bravo pour nous avoir fait découvrir cette ville que nous pensions connaitre mais au fil des images beaucoup de bâtiments sont encore à voir pour notre prochaine visite dans cette cité .Merci beaucoup pour cet article qui donne une autre image de Lyon
    Amitiés

    Aimé par 4 personnes

  4. Bravo pour cette belle présentation. L’essentiel y est.Lyon est une ville magnifique et lorsqu’on y vient c’est très difficile d’en partir. Un lyonnais d’adoption
    Amicalement

    Aimé par 4 personnes

  5. j’ai redécouvert LYON, nous l’avons visité il y a 3 ans mais il nous faut y revenir car nous avons oublié certains monuments ; votre visite a été très enrichissante. MERCI.

    Aimé par 4 personnes

  6. Pour avoir seulement fait un bref séjour professionnel à Lyon, j’étais restée sur l’idée qu’il me faudrait y revenir. Joelle, tu viens de me convaincre que ce détour s’impose. Merci pour cette belle visite accompagnée.

    Aimé par 3 personnes

  7. Je croyais connaître Lyon. Erreur que je dois impérativement réparer car la belle flânerie de Joelle m’incite à revenir découvrir cette ville magnifique !

    Aimé par 3 personnes

  8. Des photos superbes, très bien choisies et si agréablement mises en scène : j’ai retrouvé LYON avec grand plaisir ! Tu partages avec enthousiasme tes découvertes et nous en profitons tous ! Merci.

    Tu y retourneras sans doute dès que possible, non ? Ne serait-ce que pour découvrir la Fontaine Bartholdi, le Musée des Beaux-Arts et pourquoi pas, faire une promenade le dimanche matin sur le quai de la Saône où se tient le Marché des Créateurs ? Encore bien des plaisirs esthétiques t’y attendent…

    Aimé par 3 personnes

  9. Un grand merci, Joëlle, pour cette visite de Lyon hautement intéressante et accompagnée de magnifiques clichés. Ne connaissant pas encore, malheureusement, cette ville, j’ai après lecture de ton article, furieusement envie de m’y rendre. Je n’avais pas imaginé la foison de richesses historiques, culturelles, architecturales, culinaires et autres que tu nous as si bien décrites. Félicitations et bravo!

    Aimé par 3 personnes

  10. Super balade dans Lyon, encore une fois ce fut un vrai plaisir de te lire et d’admirer tes superbes photos .
    Merci Joelle, à quand le prochain voyage ?

    Aimé par 2 personnes

  11. Merci à tous pour vos commentaires qui me vont droit au cœur. J’aime voyager, découvrir de nouveaux lieux et lorsque ceux-ci me touchent je prends plaisir à les partager alors j’ai hâte de pouvoir repartir mais quand???

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :